Feng Shui de la chambre à coucher en 8 étapes

La cacophonie des sons, la stimulation intense et le chaos de la construction en ville ; cela ne ressemble pas à un havre de paix spirituelle, n’est-ce pas ? Encore moins un endroit où travailler au développement spirituel. Et pourtant, les grandes zones urbaines ne cessent de croître en tant que choix de style de vie pour vivre, travailler et se divertir. Un paysage urbain intimidant peut-il réellement se transformer en un paradis de paix intérieure ?

Voici cinq conseils pour trouver votre centre au cœur de la jungle urbaine.

Marche

Une longue marche paisible dans la solitude est une méthode infaillible pour ceux qui recherchent le calme intérieur. Le rythme lent et la discussion entre le professeur et l’élève (même lorsque vous jouez silencieusement le rôle des deux) peuvent sembler un défi dans une foule de piétons pressés.

Mais en réalité, nous ne nous heurtons presque jamais. Il existe un espace d’énergie psychique où notre conscience individuelle se fond réellement avec celles qui nous entourent pendant une brève seconde d’échange. Peu importe le rythme trépidant du trottoir sur lequel nous marchons, cette connexion psychique dégage un chemin.

Nous savons qu’il ne faut pas se heurter aux gens parce que nous ne voulons pas laisser nos énergies inconscientes fusionner. Alors, marchez au milieu de la foule. C’est une façon rafraîchissante de nettoyer votre esprit et votre aura. Une conscience accrue vient du fait d’être entouré des autres.

LIRE AUSSI :  Faire la paix avec une conscience coupable

Les gratte-ciel

Les grandes tours ou autres structures massives ont toujours joué un rôle central dans de nombreux systèmes de croyances spirituelles. Les minarets du Moyen-Orient se dressent au-dessus des terres anciennes pour diriger l’appel à la prière. Les flèches des cathédrales et des églises du monde entier s’élèvent vers le ciel. Les grandes pyramides aussi. Sans oublier la tour de Babel, dont il est question dans l’Ancien Testament.

L’environnement urbain est parsemé d’immenses gratte-ciel. La finalité de ces tours est loin d’être spirituelle, mais cela ne signifie pas que notre psychisme s’y connecte moins. Il y a un sentiment naturel que l’énergie divine est tout autour de nous, jaillissant de la Terre vers les cieux. Tout à coup, regarder la ligne d’horizon urbaine est une expérience transcendante !

Le son du trafic

Il y a un chaos profond mais subtil dans le son du trafic, le pouls de l’environnement urbain. C’est un battement, un flux et un reflux de rythmes naturels à l’égal des gouttes de pluie ou des bruits d’animaux dans la nature. Le bruit chaotique des rues se transforme en un vacarme semblable à une pulsation ; considérez-le comme un bruit blanc qui vous aide à atteindre un état méditatif dans un appartement, un loft ou un bureau. Avec votre sens du lieu établi, vous pourriez trouver que méditer, prier ou vous connecter aux forces universelles devient plus facile que dans un silence complet et inconfortable.

La grille

La plupart des zones urbaines sont construites sur une sorte de grille. Les rues et les quartiers s’étendent à partir du centre ville. Lorsque vous marchez et conduisez dans le paysage urbain, la grille simple sur laquelle se déroule toute l’activité renforce la structure de la connectivité et des réseaux dans les macro et micro-mondes de l’univers. La forêt a une infinité complexe dans la croissance aléatoire de la nature et le ciel étoilé au-dessus d’un chemin de campagne a un million de points de départ. Mais vous pouvez facilement connaître la carte d’une ville dans laquelle vous vivez et toujours être en phase avec votre place au sein de celle-ci.

LIRE AUSSI :  Êtes-vous une femme guerrière ?

Cette grille vous lie à votre réalité et facilite votre capacité à exploiter et à maintenir une pratique spirituelle forte.

Juxtapositions

Les milieux naturels ont une cohérence qui apporte une harmonie à votre quête spirituelle. L’incongruité des zones métropolitaines, notamment des centres-villes animés, semble être le contraire. Mais les connexions entre des choses qui ne vont pas ensemble sont précisément les moments fugaces sacrés de la sphère urbaine qui font des centres-villes des endroits si parfaits pour renouveler votre position spirituelle dans le monde.

Voir des oiseaux perchés sur des objets fabriqués par l’homme au lieu d’arbres est la preuve d’une gamme d’existences possibles. La cohérence et l’harmonie de la nature nous permettent de redécouvrir l’harmonie intérieure qui nous attend toujours en nous. L’expérience urbaine renforce une multitude infinie d’univers. Alors que la nature change en quatre saisons, la vision que l’on a de la ville peut facilement être modifiée quatre fois en une journée.

La disparité de la richesse par rapport à la pauvreté est toujours apparente dans la proximité de la population des sans-abri avec le quartier des affaires. La coexistence de populations en opposition peut nous rappeler que la sûreté et la sécurité sont des croyances qui peuvent être déconstruites en un instant ; tout est possible. Un chemin spirituel qui examine pleinement les nombreuses facettes imbriquées de la vie peut en fait fournir plus de réalisations et d’aperçus qu’un voyage dans le calme.

Embrasser la vastitude

La ville peut être l’endroit où vous trouvez réellement votre connexion à l’univers. Le vaste éventail de possibilités peut délivrer une acceptation paisible du chemin sur lequel vous vous trouvez. La mélodie de la carte et le pas dans les rues peuvent devenir le pouls de votre prière dans un voyage spirituel urbain.

LIRE AUSSI :  Comment se protéger des énergies négatives ?

Dernière modification le 12 juillet 2021

Laisser un commentaire