Soyez inspiré pour fleurir ce printemps !

En tant qu’enfants, nous l’entendons tout le temps : “Que veux-tu faire quand tu seras grand ?”. Pourtant, la réponse à cette question apparemment simple n’est pas toujours claire, même lorsque nous atteignons l’âge adulte. De nombreux facteurs influencent nos parcours professionnels, notamment nos forces et talents naturels, les souhaits de nos familles, nos propres espoirs et rêves pour l’avenir, et les opportunités inattendues qui se présentent en cours de route – ou pas. Il peut être difficile de distinguer la pression extérieure pour réussir de l’ambition intérieure.

Même si vous êtes fermement établi dans votre carrière, vous pouvez toujours vous demander si vous êtes sur la bonne voie ou s’il y a quelque chose de plus que vous pourriez faire de votre vie. Après tout, une profession et une carrière ne sont pas nécessairement une seule et même chose, et travailler dur pour atteindre un objectif professionnel de longue date n’apporte pas toujours l’épanouissement que vous pourriez attendre.

Avez-vous trouvé votre vocation ? Le parcours professionnel qui vous convient ? Ou êtes-vous toujours à la recherche d’un travail qui satisfera votre besoin intérieur de sentir que vous faites quelque chose d’important de votre vie ? Lisez ce qui suit pour y voir plus clair et savoir si vous avez trouvé la vocation de votre vie. Si vous n’avez pas encore trouvé la carrière qui vous convient, il y aura des signes clairs que votre emploi actuel n’est pas en phase avec votre véritable personnalité, vos compétences ou vos intérêts. Ces signes peuvent inclure un ou plusieurs des éléments suivants :

  • Vous n’avez jamais gardé un emploi plus de quelques années (ou mois).
  • A l’université, vous avez attendu jusqu’à la dernière minute pour déclarer votre majeure, et même alors, vous n’avez cessé de vous remettre en question.
  • Vous avez été réprimandé au travail pour vous être relâché – étirer les heures de déjeuner en après-midi complètes, par exemple, ou passer du temps à toute heure à envoyer des courriels à des amis plutôt qu’à des collègues.
  • Vous avez consciencieusement suivi un programme d’études ou de formation orienté vers une certaine profession afin de répondre aux attentes familiales.
  • Vos amis et votre famille vous font souvent le commentaire suivant : “J’ai toujours dit que tu aurais dû être avocat”, ou “Ta vie est si colorée, tu devrais écrire un livre !” – et une partie de vous est d’accord avec eux.
  • Vous devez vous traîner hors du lit le matin pour arriver à l’heure au travail.
  • Lorsqu’on vous interrompt pendant votre journée de travail, vous vous réjouissez de pouvoir procrastiner ou vous n’appréciez pas cette intrusion tant il est difficile de vous remettre sur les rails.
  • Lorsque vous étiez jeune, vous saviez exactement ce que vous vouliez faire quand vous seriez grand, mais vous avez abandonné votre rêve pour quelque chose de plus pratique.
  • Lorsque les gens vous demandent ce que vous faites dans la vie, vous répondez avec réticence ou beaucoup de qualifications (“Eh bien, c’est mon travail actuel, mais un jour j’espère faire…”).
  • Lorsque vous vous projetez dans dix ans, l’idée de travailler encore dans votre emploi ou domaine actuel vous semble nettement déstabilisante.
  • Vous considérez votre travail comme quelque chose que vous faites, et non comme quelque chose que vous êtes.

Si vous avez, en fait, trouvé votre véritable vocation, les signes sont clairs – même si vous êtes le seul à croire à la voie que vous avez choisie. Ces signes peuvent inclure un ou plusieurs des éléments suivants :

  • Vous êtes resté fidèle à la même entreprise ou à la même profession contre vents et marées, malgré d’autres opportunités qui se sont présentées en cours de route ; vous ne pouvez tout simplement pas imaginer laisser votre travail actuel derrière vous.
  • Vous savez ce que vous voulez faire de votre vie depuis que vous êtes très jeune – exactement ce que vous faites maintenant.
  • Votre travail actuel est différent de ce que vous vous imaginiez faire, mais d’une certaine manière, il vous semble juste.
  • Vous aimez suffisamment votre travail pour le garder même si vous deviez subir une baisse de salaire.
  • Vous ne considérez pas votre travail comme un “travail” – c’est si amusant.
  • Même lorsque vous avez une journée difficile au travail, vous vous sentez comblé, ou au moins confiant d’avoir fait de votre mieux.
  • Vous avez la conviction profonde que votre travail compte ; vous apportez une contribution importante au monde ou à votre communauté.
  • Lorsque les gens vous demandent ce que vous faites dans la vie, vous êtes fier de le leur dire.
  • Vous vous identifiez à votre travail, en le considérant non seulement comme quelque chose que vous faites, mais aussi comme qui vous êtes.
  • Lorsque vous vous projetez dans dix ans, vous vous imaginez travailler dans le même emploi ou domaine que celui que vous occupez actuellement, et cette idée vous procure un profond sentiment de satisfaction.
  • Vous aimez votre travail – tout simplement.

Si les informations ci-dessus vous amènent à vous demander si vous devez vous en tenir à votre profession actuelle ou trouver quelque chose qui correspond davantage à vos compétences ou à votre personnalité, c’est un signe en soi que vous n’avez pas encore trouvé votre véritable vocation. L’étape suivante pour déterminer la carrière qui vous convient le mieux consiste à examiner vos forces et vos intérêts naturels. Êtes-vous attiré par les rôles de direction ou travaillez-vous mieux lorsque vous suivez les directives de quelqu’un d’autre ? Qu’en est-il du travail en équipe ? Aimez-vous la collaboration ou avez-vous besoin d’autonomie ? Vous considérez-vous comme un créatif, un spécialiste de la résolution de problèmes, un homme de contact ? Une fois que vous avez identifié vos dons et votre “style” professionnel, vous pouvez envisager le type d’horaires et d’environnement de travail que vous préférez. Détente, compétition, rythme rapide, autodétermination ? Les réponses à ces questions vous orienteront dans la bonne direction, vers votre destin professionnel.

Il peut être difficile de suivre votre véritable voie lorsque cela peut signifier accepter un revenu plus limité pour votre famille ou faire face à la désapprobation d’une personne dont vous appréciez l’opinion. Mais lorsqu’il s’agit de l’œuvre de votre vie, prendre un risque – financier ou autre – est parfois la chose la plus intelligente à faire. Vous seul pouvez prédire si ce moment est venu.

Laisser un commentaire